Notre histoire
     
   
     
   
    Emondage et séchage
    Cuisine raffinée
    Parole d'expert
   
Rigueur et cachet artisanal

 
LA PERLE DES ÉPICES
 

Le safran du Gâtinais est reconnu comme étant le meilleur au monde.

Toute la subtilité tient dans le prélèvement du pistil. Contrairement à certains autres pays producteurs, la partie jaune ou blanche, qui augmenterait le poids, n’est pas retenue lors de l’émondage. Seuls sont conservés les filaments rouges, garants de l'arôme et de la saveur.

Après l'émondage, place au séchage, opération importante puisqu'elle déterminera la qualité finale du safran. Il s'agit de faire sécher les pistils environ 2 heures par ventilation à température moyenne mais qui doit rester la plus constante possible.

Après séchage les filaments ont perdu 80% de leur poids. Ils seront stockés à l'abri de l'humidité et de la lumière avant d'être conditionnés en boîtes de 0,2 g (safranette),
1 g
(safranaise) et 10 g (safranais).